Pro Silva
PRO SILVA FRANCE
Gérer les bois et forêts sans coupes rases : la sylviculture à couvert continu
Menu

Forêt-Irrégulière-Ecole (FIE) d'Auberive (Haute-Marne)

La Forêt irrégulière école d’Auberive est un dispositif qui, au cœur du Parc national de forêts, rassemble des outils de formation et d’information sur le thème de la sylviculture irrégulière, continue et proche de la nature. 

La Forêt irrégulière école d’Auberive poursuit deux objectifs :

  • améliorer les connaissances sur les forêts gérées en futaie irrégulière grâce à l’étude d’une forêt de référence,
  • développer l’offre de formation sur la SICPN, par la mise à disposition de ressources pédagogiques et d’un programme de formation, enrichi notamment grâce aux résultats techniques des suivis.

Une forêt de référence pour la Forêt irrégulière école d’Auberive : le massif du « SIGFRA »

La forêt irrégulière école s’adresse à tous les propriétaires et gestionnaires forestiers, élus, exploitants ou ETF, classes d’étudiants, scolaires, associations naturalistes, ou tout autre acteur du territoire intéressé par le traitement irrégulier des forêts. Elle est mise à leur disposition, en particulier au niveau du Parc national de forêts, plus largement dans le grand quart Nord-Est (régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est), voire au-delà. Les formations s’appuient sur des peuplements de plateaux calcaires (bien que les principes du traitement irrégulier puissent s’appliquer à tous les types de peuplements).

La forêt irrégulière école d’Auberive est aujourd’hui supportée par un site : le massif du Syndicat intercommunal de gestion forestière de la région d’Auberive (SIGFRA), en Haute-Marne, en totalité dans le Parc national de forêts. A l’avenir, d’autres forêts périphériques seront sans doute intégrées au réseau pour accueillir des études et des formations.

Le massif du SIGFRA compte 8000 hectares de forêts, dont 6000 hectares d’anciens taillis-sous-futaie en cours de conversion vers la futaie irrégulière depuis plus de vingt ans. Ces forêts bénéficient par ailleurs d’un suivi exceptionnel grâce à l’installation, dès 1998, d’un réseau de points d’inventaires fixes (« placettes permanentes ») sur lesquels les mesures sont actualisées tous les dix ans.

Des études en cours pour l’amélioration des connaissances

Le massif du SIGFRA est suivi par placettes permanentes depuis plus de 20 ans et une campagne de remesures en 2018 et 2019 a permis d’actualiser les résultats. Un rapport d’étude sera disponible avant le mois de novembre 2020. Il permettra par exemple de connaître le capital de la forêt, la structure des peuplements, leur composition, l’accroissement de la forêt, l’importance du renouvellement, mais aussi la santé des arbres, la quantité de bois morts et de micro-habitats.

La Forêt irrégulière école a également permis d’engager des études pour approfondir des thèmes particuliers : 

  • biodiversité : un suivi des populations de chauves-souris (chiroptères) a commencé pour mieux connaître l’effet des peuplements irréguliers sur le développement de ces espèces ;
  • renouvellement dans un contexte de changement climatique : un dispositif expérimental de 55 placettes est en cours d’installation.
  • exploitation forestière : deux essais d’exploitation mécanisées de peuplements irréguliers donneront lieu à des chantiers démonstrateurs.

Des outils pédagogiques prêts à l’emploi pour animer des formations

Au sein des forêts d’Auberive, plusieurs dispositifs de formation ont été installés pour permettre d’assurer des formations sur différents aspect du traitement irrégulier des forêts :

  • des parcours de référence pour expliquer les principes de gestion appliqués à la conversion des taillis-sous-futaie ;
  • des marteloscopes pour simuler l’action de martelage, au cœur du métier de gestionnaire forestier ;
  • un travailloscope pour simuler la réalisation de travaux forestiers ;
  • un atelier « contrôle et suivi » pour se former à l’inventaire par placettes permanentes.

Ces dispositifs, accompagnés de leur documentation et outils de traitement informatisés pour certains, seront livrés formellement en novembre 2020. Ils ont cependant été testés avec différents publics et sont utilisables dès-à-présent.

Les formations nécessitent un animateur. Jusqu’en novembre 2020, dans le cadre du test des modules de formation, un appui du chargé de mission de la Forêt irrégulière école d’Auberive est possible.

Un projet animé par un collectif de partenaires

La Forêt irrégulière école d’Auberive est née d’une volonté commune d’un ensemble d’acteurs du territoire : Pro Silva France, le SIGFRA, l’ONF, le CNPF, le Parc national de forêts, AgroParisTech et le soutien des Communes forestières. Ces partenaires orientent collectivement le travail réalisé dans le cadre de la FIE. La première phase du projet (2018-2020) se réalise avec l’aide financière du Ministère en charge des forêts.

Au-delà d’un site de formation ou d’étude, la Forêt irrégulière école d’Auberive se veut un espace de dialogue, ou toute intervention, suggestion, objection doit pouvoir s’exprimer de manière constructive. Toute structure qui souhaiterait prendre part à ce projet est la bienvenue.

Pour en savoir plus :

Télécharger la fiche de présentation de la Forêt irrégulière école d’Auberive ci-dessous

Avertissement : cette fiche de présentation a été réalisée en 2018, avant l’acquisition des résultats.

Contact : Benoit Méheux, chargé de mission Forêt irrégulière école d’Auberive pour l’association Pro Silva France

benoit.meheux@prosilva.fr – 06 71 56 04 52